La claque musicale du jour est un clip vidéo nommé « Manila Palm » du groupe Parra for Cuva

Véritable poésie visuelle et auditive, le dernier clip du groupe allemand Parra for Cuva ,« Manila Palm » est un chef d’oeuvre artistique. On ne vient pas juste écouter une chanson, on incarne l’histoire, l’ambiance et la beauté du message.

On vous parle de clip mais c’est  à un véritable court-métrage, aux images fortes et profondes, que l’on assiste. La photographie est parfaite, la chorégraphie émouvante.

Le son est quant à lui Pop Deep, entrainant mais mélancolique, on ne sait plus si on est triste ou heureux, ou bien peut-être les deux à la fois…

Le clip vidéo de « Manila Palm » est  réalisé par le Brésilien-Japonais, Rodrigo Inada qui fournit les images d’un mystérieux conte berlinois. Les représentations d’activités quotidiennes de la jeunesse urbaine – clubs, bavardages et danses – sont juxtaposées à une vue à vol d’oiseau de la ville. 

La vidéo fait partie d’un récit plus long créé par Inada qui couvre plusieurs morceaux de l’album et suit une jeune fille qui part à la recherche de son aigle éphémère. L’aigle agit comme un portail vers diverses scènes du paysage urbain, allant du banal au typiquement berlinois. La recherche de son oiseau par la jeune fille symbolise les divers désirs et envies que les personnes venant à Berlin espèrent combler.

ManilaPalm est une ode à une ville, dont l’énergie unique est constituée des recherches et des désirs des gens.