« Je pense que les films visent à mettre les corps en mouvement de manière inhabituelle. Dans mes sculptures et peintures, les corps sont libérés de leur contexte et arrêtés dans leur mouvement. Ils sont là sans leur motivation d’origine. L’intérêt commercial pour eux s’éteint, le désir est réduit au silence. On pourrait dire qu’ils sont exposés, nus et vides. Ils sont dans un état mystérieux que j’aime appeler la nature. Je peux les regarder, comme un paysage. Ensuite, ils m’appartiennent, devenant des figures intérieures. De cette façon, je peux les réinstaller, comme un plan de projection possible et le point de départ d’une nouvelle histoire, une nouvelle orbite » – Explique l’artiste

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

trois + cinq =