M.I.A s’assoit sur l’éthique et dévoile son plan pour l’environnement

Depuis plusieurs années maintenant,Mathangi Arulpragasam AKA M.I.A  est l’une des rappeuses les plus politisées de la scène hip-hop. Elle prend un malin plaisir à dénoncer, mettre en lumière des injustices, parler de sujets importants comme la prolifération des armes à feu et pleins d’autres encore. Il y’a quelques semaines elle dévoilait le clip de Borders qui revenait sur la situation des réfugiés, une vidéo qui a beaucoup fait parler notamment après la polémique concernant le PSG.

 

L’artiste s’associe cette fois-ci à la marque de prêt-à-porter H&M pour lancer une vidéo incitant les gens à recycler leurs vêtements pour préserver l’environnement. On imagine que cette collaboration se fait en échange d’un bon chèque dont le montant n’a pas été dévoilé.

Intitulé H&M World Recycle Week, l’initiative a pour but de collecter des vêtements usés pour leur donner une seconde vie. Pendant une semaine, H&M voudrait réunir plus de 1.000 tonnes d’habits collectés dans ses 3.600 boutiques à travers le monde. Une belle initiative qu’on applaudit des deux mains mais…

Ce partenariat confirme la volonté de la marque suédoise à restaurer son image puisque celle-ci avait été touchée suite à de nombreux documentaires montrant les conditions de travail et les salaires très bas des employés dans ses usines en Asie du Sud. On se souvient du drame de Dacca au Bangladesh qui a fait plus de 1000 victimes suite à l’effondrement d’un immeuble où se fabriquait les vêtements que nous retrouvons dans de belles boutiques à travers le monde. Même si la sécurité tend à s’améliorer dans ses usines d’Asie, les salaires restent aussi bas qu’auparavant et les revendications  des salariés poussent désormais la marque à s’installer en Ethiopie, profitant du faible coût de travail dans ce pays d’Afrique. Un nouvel Eldorado que la marque compte bien exploité jusqu’à ce que les salariés envisagent de faire appliquer leurs droits à savoir : avoir un salaire et des conditions de sécurité décentes.

M.I.A fait donc partie de la stratégie de la marque pour améliorer une image qui s’était détériorer aux yeux du grand public. En connaissant les nombreux combats de la rappeuse et ses nombreuses leçons de morale dans ses chansons et suite aux différentes polémiques qui l’ont touchées, on est en droit de se poser des questions sur ce partenariat surtout lorsqu’on connaît l’éthique de cette marque de prêt-à-porter . Serait-elle en train de vendre son âme au diable?