A la rencontre de Stacy Lee May, princesse sud-africaine du dérapage

Lorsque l’on vous parle de Soweto, la célèbre banlieue sud-africaine, vous pensez aux nombreuses manifestations qui s’y sont déroulées lors de l’apartheid et les conséquences qui ont suivi. Depuis quelques années, cette banlieue de Johannesburg fait parler d’elle dans le monde entier grâce à sa pratique du dérapage. Plus que partout dans le monde, les jeunes du quartier font de cette discipline dont Stacey Lee May est la reine, un passe temps qui les éloigne des mauvaises fréquentations.

Considérée partout où elle st pratiquée comme une discipline masculine, le dérapage donne dans les rues de Soweto l’opportunité d’exprimer ses capacités et son talent. Certes dangereux, les jeunes gens passent des nuits entières à se perfectionner en vue des compétitions locales et nationales car la fièvre du dérapage gagne désormais beaucoup de villes sud-africaines.

Découvrez ci-dessous le reportage réalisé par You Magazine

S'inscrire

S'inscrire à notre newsletter

En cochant cette case, vous confirmez que vous avez lu et accepté nos conditions d\'utilisation concernant le stockage des données soumises via ce formulaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*