Words By Weronica : La poésie comme arme pour lutter aux côtés des minorités

L’une des choses les plus difficiles dans l’expression d’une pensée ou d’une création artistique est sa traduction matérielle ou littérale dans une autre langue. Les mots perdent alors de leur musique originelle , la pensée de l’auteur se voit parfois malaxée pour entrer dans une nouvelle forme grammaticale. Il est donc difficile pour nous de vous faire la traduction des poèmes de Veronica mais nous pouvons vous dire que la poétesse tend à lutter avec son arme, l’écriture, pour défendre ce que l’on appelle communément, les minorités. Découvrez l’univers Words By Weronica : 

1/ D’où viens-tu ?

Je suis née et j ai grandi en Suède, je suis nigériane et thaïlandaise, j’habite à Los Angeles depuis 2012

2/ Comment vous définirais-tu?

Question difficile, je n’y pense pas beaucoup et je n’aime pas trop les catégories mais s’il le faut, je dirais que je suis écrivaine, poétesse et être humain.

3/ Comment as-tu commencé à écrire?

J’ai commencé à écrire quotidiennement quand j’avais environ 7 ans. J ai commencé avec des pensées récurrentes, des poèmes puis des paroles de chanson. En grandissant, j’ai commencé à écrire pour des magazines et des poèmes un plus poussés que je gardais sur mon téléphone. Au début de cette année 2016, j’ai décidé de créer @WordsByWeronica sur Instagram pour partager mes poèmes avec les autres, ceux qui veulent les lire.

 

4/ Quel est votre source d’inspiration?

La vie est ma première source d’inspiration. Je suis inspirée par tout, de la conversation que j’ai avec quelqu’un à quelque chose que j’entends à la télévision dans le journal, que je lis, une photographie…Des fois juste me balader dehors peut aboutir à un poème ou juste voir une nouvelle couleur, analyser les gens, naviguer sur les réseaux sociaux. Tout quoi!!

5/ Qu’est-ce qui fait un bon poème pour toi?

Pour moi un bon poème dit ta vérité, quel qu’elle soit. Les poèmes que j’ai écrit et que j’aime le plus sont ceux dans les quels je n’ai pas retenu mes sentiments. Cela peut être difficile des fois d’accepter de coucher sur le papier ce que tu ressens. ça l’est encore plus quand tu décides de le partager sur les réseaux sociaux parce que comme tu sais, une fois que ça y est, tout le monde peut le partager, le sauvegarder, laisser un commentaire etc…

6/ Quels sont les projets à venir?

Je vais participer à une exposition où mes poèmes seront présentés, je vais en lire aussi quelques uns. L’événement organisé par Aka Wiley se tiendra le 7 Novembre au Junior High Gallery de Los Angeles. Je suis également en train de bosser sur mon premier livre de poésie qui vas s’appeler Words By Weronica et qui sera vendu lors d’événements et sur mon site internet www.Wordsbyweronica.com qui sera bientôt en ligne.

Photo illustrant l’article par Lynn Krusell 

 

Photo par Madeleine Dalla