Image default
Inspiration

Diana Chire invite les artistes femmes à se réapproprier leur corps

Depuis toujours, les hommes se sont appropriés le corps des femmes dans tous les domaines dont l’art. Ils ont été photographiés, peints, sculptés, objectivés pour les hommes, par les hommes. Principal sujet, la femme a été relégué au rang de spectatrice et non designer de sa représentation. A la suite de ce constat, de nombreuses associations ou groupements féministes ont décidé de bousculer les normes installées dans le monde de l’art puisqu’il faut le signaler, à ce jour, au MET (Metropolitan Museum of Art), moins de 5% des artistes de la section d’art moderne sont des femmes.

Fondé il y’a 30 ans à New-York, les Guerilla Girls – un groupe de féministes –  ont publié une affiche que vous pouvez découvrir ci-dessous déclarant : « Les femmes doivent-elles être nues pour entrer au MET ? » . C’est en tout cas le chemin qu’a décidé de prendre la performeuse londonienne Diana Chire dans quelques-unes de ses œuvres. militante active, la jeune femme a fait sensation lors de la foire contemporaine 2015 du Frieze Art Fair en se présentant nue accompagnée de 16 artistes femmes sur une scène alternative. Elles voulaient dénoncer le manque de diversité dans un ce type d’événements.

Découvrez une partie de son travail ci-dessous :

Make up your mind. from diana chire on Vimeo.

Vous aimerez aussi

Ma première chanson…Young Fathers

La Rédaction

Un violon survit à l’holocauste et se retrouve dans les mains de Brianna dans le Bronx

La Rédaction

Découvrez le groupe allemand Urban Homes en 10 questions (Interview)

La Rédaction

Laisser un commentaire