Place aux michtonneuses avec le son « Devil Woman » de Manno.

Le « Hustle » est rude chez les « kainris ».

On se débrouille comme on peut, c’est la politique de marche ou crève…

L’américain Manno nous dévoile son amour pour les femmes de caractères, les « golddiggers » qui s’affirment, perçues comme des « Devil woman ». Manno est piqué par le jeu et la sensualité de sa partenaire et veut défendre sa confusion.

C’est sur une pop-électro upbeat que le portrait de la michto est dépeint avec vérité et amour. On s’attache au personnage, on désire sa liberté d’expression corporelle et mentale.

Encore une musique qui nous fera vibrer les mois prochains, à mettre sur la playlist de l’été !