The Loving Generation, les enfants de la fin de l’interdiction des mariages mixtes aux Etats-Unis parlent

En 1958, Mildred, une femme noire, et Richard, un homme blanc, se sont unis à Washington DC pour contourner l’interdiction du mariage interracial dans leur état d’origine. Peu de temps après leur retour en Virginie, M. et Mme Loving ont été arrêtés. Près d’une décennie plus tard, le 12 juin 1967, leur condamnation a été annulée par la Cour suprême des États-Unis, rendant illégales les lois anti-métissage à travers le pays. Suite à cette décision, les mariages inter-ethniques ont considérablement augmenté, entraînant avec eux une nouvelle génération d’enfants nés d’un parent blanc et d’un parent noir dans un pays encore très divisé. Le premier épisode de la série documentaire explorant les récits d’Américains bi-éthniques nés entre 1965 et 1985, The Loving Generation: Checking Boxes,  examine comment les idées enracinées de «blancheur» et de «noirceur» compliquent grandement et dans certains cas l’identité des membres de la «Loving Generation».

S'inscrire

S'inscrire à notre newsletter

En cochant cette case, vous confirmez que vous avez lu et accepté nos conditions d\'utilisation concernant le stockage des données soumises via ce formulaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*