Young Fathers – « White Men Are Black Men Too est aussi dingue que DEAD »

Peut-être l’un des groupes britanniques les moins connus en France, Young Fathers est pourtant le plus dingue d’entre eux…musicalement. Avec ces mecs là, aucune frontière n’est acceptable, ils ont eu l’occasion de nous le signifier lors de l’interview qu’ils nous ont accordé il y’a un an : « Classer notre musique dans un genre en particulier est un crime pour nous ». Après le succès de Tape One et Tape Two qui ont remporté le trophée de meilleur album écossais en 2013, DEAD sorti en 2014 qui a remporté le trophée de meilleur album britannique, voilà White Men Are Black Men Too qui pourrait à son tour rafler la mise cette année puisqu’il est dans la même lignée que les précédents albums avec ce petit truc en plus au niveau des arrangements qui va très certainement faire exploser le groupe aux yeux du fameux « grand public ».

Dans ce nouvel opus le groupe éclate encore plus les frontières qui existent entre les différents genres. Hip-Hop, rock, pop, soul,impossible d’identifier leur son et cet objet musical non identifié qu’on a plaisir d’écouter encore et encore en se demandant…mais comment?. Contrairement à DEAD, dans White Men Are Black Men Too, le trio a fait un gros travail sur les backs vocaux donnant un aspect engageant parfois mélancolique.

 

Rédigé par Patrick Kaya