Jahan Nostra aborde le sujet des sans-abris dans le clip vidéo de Embrace The Rain

Depuis la fin des années 70 aux Etats-Unis, le début des années 90 en France, le hip-hop connaît un succès retentissent auprès d’un large public, occupant avec aisance les classements de meilleurs ventes d’albums. Comme tous les arts, il compte en son sein de nombreux courants qui ne partagent pas les mêmes attentes et messages mais le hip-hop arrive aujourd’hui à trouver un écho en chacun d’entre-nous quelque soit le style. En effet, plus que jamais, le hip-hop est est traversé depuis quelques années par un courant plus dansant, ambiançant, au dépend d’une rigueur musicale ou du texte. Certes, tout n’était pas philosophie, style et talent mais cette branche du hip-hop – qu’on considérait conscient – occupait une large place dans les médias spécialisés. Même si nous déclarons à longueur d’articles ne pas vouloir catégoriser les artistes, nous pouvons tout de même sans nous tromper affirmer que Jahan Nostra se classe dans cette lignée. Celle des Nas, A Tribe Called Quest représentée aujourd’hui par des artistes Kendrick Lamar, J Cole et d’autres.

Jahan Nostra est un artiste new-yorkais que nous venons de découvrir et le moins que l’on puisse dire est que son univers nous intéresse. Beaucoup de raisons à cela. Une musique bonne qui parle aux amateurs de hip-hop que nous sommes, un message intéressant qui mérite d’être partagé, c’est en tout cas de cela dont il est question dans Embrace The Rain. Cette chanson revient sur la problématique des sans-abri. «Les gens croient souvent que c’est un problème qui ne touche que les personnes âgées » – explique-t-il. Elle continue : «  mais en réalité, il y’a 1,7 million de jeune qui souffrent de ce problème aux Etats-unis. 50 000 enfants dorment dans la rue pendant six mois ou plus chaque année… ». Même si le système social français est présenté comme l’un des plus généreux en matière d’aide à la personne, mettant à la disposition des sans-abri un toit pour la nuit, (il faut appeler le 115), la dernière étude connue montre que 16% de ceux qui appellent le numéro de téléphone 115 pour bénéficier d’un toit dans la nuit ont moins de 25.

Pour écrire son texte, Jahan Nostra ne s’est pas contenté de se poser derrière son ordinateur puisqu’il s’est rapproché d’une association qui s’appelle StandUp for Kids pour avoir des renseignements plus précis et narrer une situation grave qui touche de nombreuses personnes. Dans le clip vidéo de Embrace The Rain, on suit le quotidien d’un jeune sans abri dont la vie bascule dans une station de métro.

Selon nos informations, l’artiste serait en train de travailler sur un nouveau projet dont on ne connaît pas la date de sortie. Une chose est sûre, nous allons restés connectés pour en savoir un peu plus et vous devriez faire de même en le suivant sur les réseaux sociaux.

 

Sundays at the Triple Nickel : Un court métrage sur une femme nommée Marjorie...

Sundays at The Triple Nickel est un court métrage documentaire sur une femme nommée Marjorie Eliot. Au cours des 25 dernières années,...

“BODY BEAUTIFUL” : 50 artistes contemporains explorant ce que signifie Body Positive

Organisée par Indira Cesarine à The Untitled Space à New York, «BODY BEAUTIFUL» était une exposition de groupe qui présentait 50 artistes...

NEVADA – Court-métrage d’animation de Guillermo Daldovo

Le réalisateur argentin résident barcelonais Guillermo Daldovo a dévoilé dernièrement NEVADA, un court-métrage d'animation qui s'inspire du classique argentin de science-fiction «El...

Every Day, un projet photo unique du photographe russe Dmitri Pryahin

Dmitri Pryahin est un photographe basé à Saint-Pétersbourg spécialisé dans les projets photo expérimentaux et artistiques. Ses images ne sont clairement pas...

Sur Capitani – Duo Bottasso, Davide Ambrogio, Elsa Martin (Live)

Si vous étiez en train de faire quelque chose d'intéressant ou pas, nous allons vous conseiller de vous arrêter. De prendre quelques...