Lafawndah dévoile le nouveau son de la scène indé New-Yorkaise dans « Ally »

Avec l’explosion du parc informatique mondial et l’arrivée de Youtube, l’industrie musicale américaine est ouvert à tous vents depuis plusieurs années maintenant. L’eurodance, la pop suédoise, la musique indé anglaise, les musiques du monde, les artistes américains ont désormais accès à une palette d’influence très large qu’ils ont appris à digérer et à s’approprier.

C’est ce qu’a fait la chanteuse et  productrice américaine Lafawndah. Depuis plusieurs mois maintenant, l’artiste publie de nouveaux titres, de nouvelles vidéos qui dévoilent son univers et dévoile un nouveau son made in new-york. Ce que les américains  qualifient de nouveau son est juste l’importation d’un style de production qui existe depuis plusieurs années c’est à dire la musique alternative expérimentale et organique. Popularisé par Björk et la chanteuse canadienne Peaches, c’est Arca qui le remet au goût du jour avec ses productions pour FKA Twigs.

Même si plusieurs compositeurs américains s’y mettent et que quelques labels comme Warp Records essaient de pousser dans ce sens avec des artistes très innovants, il est trop tôt de parler de nouveau son car il n’y a rien de nouveau dans ce que présente Lafawndah même si nous aimons beaucoup ce que l’artiste.