Le retour de Heirloome et son EP Pop Contemporain nommé « Cycles »

Voici le retour de l’un de nos « ovnis » préférés, toujours coiffée de ses cheveux couleur orange, la chanteuse australienne Heirloome nous embarque à nouveau dans son univers musical authentique pour 3 titres dont une que nous connaissons déjà…

En effet, nous avions découvert Heirloome il n’y a pas si  longtemps, troublés par son univers musical très original mais surtout par ses mots pour son frère décédé dans le clip « Flesh To Flower ». Cette chanson présente sur el morceau nous avait mis un KO, un coup de coeur dont on se souvient pendant toute une vie.

C’est sous des sonorités Pop Contemporaines car dignes d’une oeuvre d’art sonore sans pareille, que cette artiste nous entraine dans un univers imaginaire qui vaut le détour. Oscillant entre Art Pop, Folk, Jazz et univers cinématique, Heirloome nous étonne, armée de sa Harpe et de sa voix angélique.

Inspirée par des artistes comme Kate Bush, Björk et ANOHNI, elle offre une créativité singulière qui se démarque et s’impose comme une douce évidence. Une musique à la fois fantastique, fantaisiste et vulnérable, enchanteresse tout en étant d’une honnêteté déchirante. 

Écrit à la suite de la perte soudaine de son jeune frère, Heirloome nous dévoile l’EP « Cycles », composé de trois morceaux intimes de pop/folktronica explorant l’expérience du deuil et se demandant ce que cela signifie de trouver encore de la magie dans le monde, après la perte. 

Produites par Santpoort (Chillhop, FoF Music), né aux Pays-Bas, les chansons scintillent avec des rythmes fabriqués à partir d’échantillons de la nature et d’arrangements de cordes élancés nichés autour de la voix tendre mais impérieuse de Heirloome. 

Dans un monde de plus en plus rapide, l’artiste nous demande de ralentir et de faire de la place pour la profondeur de notre humanité, d’écouter la partie de nous qui aspire à être tenue doucement, et d’honorer notre douleur collective et d’espérer la guérison . 

Elle s’explique :

 « Mon frère est mort dans un accident à 23 ans, et j’étais complètement brisé. Le deuil vous change pour toujours, et nous en ferons tous l’expérience. Cela nous unit de cette façon. Pour aider l’esprit de mon frère à avancer et pour ma propre guérison, j’ai vu un chaman. Elle a appelé un colibri pour me guider, puis trois oiseaux ont atterri devant ma fenêtre et chacun m’a dit d’écrire une chanson pour mon frère. Ce disque est composé de ces trois chansons – essayant de retrouver l’espoir après un chagrin profond, et créant un endroit pour guérir et honorer le cycle de vie.

Une fois de plus Heirloome nous a scotchés sur place, nous confirmant l’étendu de son talent indescriptible. Celle qui a fait de la peine un message de paix, nous offre une belle leçon d’humanité et de travail personnel. Une belle âme qui nous a plus dès le début et que nous continuerons à suivre, car il est sûr que vous n’avez pas fini d’entendre parler d’elle…

N’attendez plus pour vous plongez dans « Cycles », vous n’allez pas le regretter, à découvrir juste là, ci-dessous :