Clip Avant-Garde Indietronica avec Heirloome et le clip « Flash To Flower »

Découvrez le clip de la fille aux cheveux oranges, l’artiste australienne Heirloom est un ovni musical qui a retenu notre attention avec son univers musical si singulier. Un monde bercé de douceur, de profondeur, où la poésie créative se mêle au génie musical. Heirloome nous offre plus qu’une chanson, un voyage sonore en images nommé « Flash To Flower ».

De sa voix presque angélique, Heirloome se dévoile peu à peu sur une musique à la fois Avant-Garde, Folktronica, Cinematic… Les influences sont nombreuses mais la chanson « Flash To Flower » reste authentique, surprenante, bref, inqualifiable. Un monde magique bercé de nostalgie et de mélancolie qui remue les émotions internes.

« Flesh To Flower » est un message fort mais triste, écrit suite à la perte de son jeune frère. Le deuil et la perte n’étant plus étrangers pour Heirloome, la magie, la résilience et le pouvoir transformateur de la musique lui en permis de transformer la peine en création. Elle nous explique :

« Perdre mon petit frère a été le chagrin le plus profond de ma vie,cela m’a complètement brisé. Il avait 23 ans. J’ai dû créer ce monde magique pour me protéger et faire mon deuil, ou je ne pouvais tout simplement pas faire face.

J’ai vu un chaman dix jours après son décès, et elle a dit que son esprit était toujours en état de choc, alors nous avons chanté pour lui, pour l’aider à comprendre et à avancer. C’est ainsi que cette chanson est arrivée. Le chaman a appelé dans l’esprit d’un colibri pour me guider, et le lendemain, trois oiseaux sont apparus à ma fenêtre et m’ont dit d’écrire trois chansons pour mon frère. C’est vraiment moi qui lui chante, je pose à son esprit des questions sur la vie, sur ce que tout cela signifie, et sur ce que c’est que de mourir. Je ne voulais pas que la chanson soit sombre – je voulais qu’elle soit remplie du mysticisme de cette expérience humaine que nous vivons, pour transformer la douleur en beauté d’une manière ou d’une autre. Je voulais créer un paysage sonore magique où il était assez sûr de ressentir la perte et de commencer à guérir. »

Le clip de « Flesh To Flower » a été réalisé par Tim Kent alias Stackhat (Lior, L-FRESH THE LION, Flying Lotus), dans la maison luxuriante de Heirloome au sommet d’une montagne sur les terres de Gumbaynggir (Dorrigo). Il suit l’artiste et sa harpe dans un voyage à travers un pays des merveilles de champs de marguerites, d’anciennes forêts tropicales et de cascades alors qu’ils rencontrent un esprit magique de l’eau – et apprennent l’art de lâcher prise.

C’est un réel coup de coeur artistique et auditif que nous avons eu pour cette jeune artiste qui nous offre une part d’intimité sincère et touchante tout en remettant en question notre propre rapport avec la mort et notre existence.

Un son poignant qui ne faut rater sous aucun prétexte…

Vous allez craquer pour ce bout de femme au talent incroyable et à la discrétion charismatique, écoutez Heirloome, juste ici :