Dark Art Rock Électro avec Anima et le titre « Self-anger Theme » avec Pheal

Gros son insolite du jour avec le titre complètement décalé version Électro Dark Art Rock de l’artiste Anima accompagné de Pheal sur le titre « Self-Anger Theme ». Attention, le son que vous allez écouter va vous aire décoller…

Un son de blasé, perché sur un rythme entrainante et voix vocodée. Ambiance spéciale vous me direz mais nous on a adoré ! La chanson est entrainante, entêtante rentrant dans la tête comme une gimmick qui ne veut plus partir, vous êtes comme piqués. 

Matisse Roger, anciennement Anima, est un français (oui, oui, fierté) de 25 ans qui nous offre un morceau très original et brut qui rend sa proposition musicale très authentique. Plus qu’une simple chanson c’est un environnement musical très puissant que nous ressentons à l’écoute de « Self-Anger theme ». Une vibe électro comme on aime, addictive et touchante.

Il nous parle un peu de lui : 

« J’ai été élevé dans une famille très créative. Un père batteur et une mère enseignante d’art dramatique. Dès le début, mon imagination est remplie de mélodies, d’histoires et d’images. J’ai été formé pour devenir batteur comme mon père, mais j’ai perdu tout intérêt. J’ai décidé de poursuivre des études de réalisateur qui m’amèneront à étudier à Paris, voyager à Los Angeles, Londres et bien d’autres endroits. Je suis avide de découverte, de nouvelles expériences, de nouveaux sons. Pendant des années, j’ai rencontré de nombreux instruments, dans de nombreux endroits différents. Et j’ai décidé de ne pas choisir, de tout jouer. Et comme tout adolescent de mon âge, un accès à un ordinateur a fait de moi un producteur de chambre essayant de créer mon son, quelque chose d’unique que personne d’autre n’avait. Maintenant, je veux aller plus loin et pousser mes thèmes. Explorez mes influences et assumez-les de manière considérable. Élargissez-vous à un nouveau public avide de cette esthétique et capitalisez sur ces sons. »

On a qu’une seule chose à rajouter, appuyez sur play, on en reparle après…