Musique Judéo-espagnole avec Sarah Aroeste et le titre « Espinelo »

Commençons ce dimanche avec l’incroyable musique bourrée d’histoire et de talent de Sarah Aroeste et le titre « Espinelo » tirée de l’album épique Monastir.

Partons donc à la découverte du Ladino, langue judéo-espagnole que les Juifs parlaient après l’expulsion d’Espagne d’où ils ont été dispersés à travers la Méditerranée orientale. Le ladino était la langue maternelle des Juifs de Monastir, et les sélections de chansons de cet album contiennent un dialecte unique de Monastirli.

La chanson  « Espinelo »  était une romance transcrite par l’ethnomusicologue Max A. Luria dans son travail de terrain à Monastir en 1927, sans mélodie. Sarah Aroeste l’a donc mise en musique 

La version d’Aroeste met en vedette la star du flamenco israélien Yehuda (Shuki) Shveiky et raconte l’histoire épique d’Espinelo, dont la mère l’a jeté dans l’océan pour éviter le scandale d’avoir eu des jumeaux (la superstition prétendait qu’une mère qui avait donné naissance à des jumeaux était une femme adultère, ayant couché avec deux hommes). Les pêcheurs l’ont sauvé et l’ont présenté au roi sans enfant qui l’a recueilli et l’a élevé aux plus hauts rangs. Dans sa nouvelle station royale, Espinelo était admiré par les dames de Turquie, une allégorie pour les Juifs qui ont été expulsés d’Espagne et ont trouvé leur salut dans l’empire turc. Tout comme la propre famille d’Aroeste.

Vous l’aurez compris, plus qu’une simple chanson, la réalisation de l’artiste est un réel chef d’oeuvre d’art et d’histoire mélangés nous rappellent la mixage culturel de l’humanité et ce depuis un long moment !

Si vous êtes à le recherche de quelque chose d’unique, ce son est fait pour vous !