Latin Pop-House avec Jenna Kyle sur le titre « Abre La »

Moment caliente avec une artiste pas comme les autres qui nous offre une Latin Pop House de qualité, qui fera vibrer vos coeurs et vos popotins. C’est parti pour une fièvre du mercredi soir à la saveur Latina !

En des balancements mordus d’un groove délicieux, Jenna cultive les émotions et nous embarque dans une douce hystérie musicale qui respire la joie de vivre et qui ne manquera pas de vous satisfaire. « Abre La » est offert comme une addiction, une tentation qui vous attrape et ne cessera de vous soupirer à l’oreille pour mieux vous envahir et vous plonger dans une parenthèse musicale de toute beauté et sensualité.

Jenna Kyle est une auteure-compositrice-interprète, productrice et artiste (rien que ça). 

Cette artiste st complète et surprenante, comme sa msuique que nosu venosn de découvrir.

Après avoir passé les 10 dernières années à New York, se déplaçant entre l’East Village et Brooklyn, elle a collaboré avec un éventail d’artistes et s’est immergée dans la scène musicale électronique et live. Jenna a déménagé à Los Angeles en 2020 où elle réside actuellement.

Sa musique illustre un nouveau courant d’électro indie mélangé à une pop artistique réfléchie et émotive. Avec une voix sensuelle et décontractée, Jenna Kyle amène ses paroles poétiques et visuellement convaincantes à des profondeurs émouvantes, tout en gardant les rythmes souvent downtempo frais et dansants.

L’EP ‘Ojos’ représente une nouvelle ère pour la chanteuse/compositrice, productrice et artiste électronique live basée à Los Angeles, qui a activement laissé sa marque comme l’une des 2% de productrices de musique de l’industrie. Avec un son plus techno et influencé par le monde et des paroles en anglais et en espagnol, la piste de concentration, «Abre La» et l’EP «Ojos» en général marque une nouvelle ouverture et une nature expérimentale de la production et du style d’écriture de Jenna Kyle.

Kyle a déclaré: «Nous vivions dans un petit appartement à New York en 2020, nous sentant totalement dépourvus de créativité, essayant simplement de rester sains d’esprit et en vie. Je venais d’être diagnostiqué avec une maladie auto-immune juste avant que la pandémie ne frappe, et donc je traitais beaucoup, lisais beaucoup de poésie, et l’obscurité de «The Flame» de Leonard Cohen le gardait réel. Nous nous sentions tous si seuls et pris au piège. Les paroles «Je parle avec Jenna nuit et jour, c’est encore des hauts et des bas et des hauts» ont été inspirées du poème de Cohen où il s’adresse directement; « J’adore parler avec Leonard, c’est un poète et un berger, c’est un bâtard paresseux vivant en costume ». Les vers anglais sont conscients de soi tandis que la panne espagnole est subconsciente, écrite d’un seul coup à 4 heures du matin, l’imaginaire d’un monde ouvert. Avec le recul, écrire « Abre La » qui signifie « ouvrez-le ou ouvrez-la » était ma tentative pour ne pas devenir folle ! »

Vous l’aurez compris, « Abre La » est un pur son, par une pure artiste que vous conseillons de découvrir rapidement, ci-dessous :